André Gérard

Verviers /1916, Verviers /1985

L’éclatement de la Seconde Guerre mondiale met un terme aux ambitions du jeune André Gérard qui aspirait à devenir diplomate. Combattant de ‘40, il échappe à l’emprisonnement en Allemagne et doit trouver sa place au sein de l’imprimerie familiale – la société Gérard et Cie créée en 1930 –. Le lancement de Scout Magazine à la Libération est mitigé. Quant au contrat qui lie l’imprimerie avec une société anglaise d’édition, il est de courte durée, même si les livres édités sortent avec une couverture plastifiée, produit unique en Europe à ce moment (1945-1947). Cette expérience ouvre des perspectives. Ayant perçu l’intérêt des GI américains pour les éditions anglaises Penguin, André Gérard qui se retrouve seul aux commandes en 1947 décide de traduire ces livres en français et lance sa propre maison d’édition qu’il baptise Marabout (1949), en souvenir de sa période de scoutisme. Le premier titre La vallée n’en voulait pas, de Jeanne Abbott, est un succès immédiat.
Imprimeur-éditeur, A. Gérard est attentif à la promotion de ses produits ; il multiplie les gadgets ; il agrandit les ateliers, achète de nouvelles machines. Surtout, en février 1953, avec son ami Jean-Jacques Schellens, il invente un nouveau format, en créant les premiers livres de poche du vieux continent. Le succès est encore au rendez-vous, les aventures de Bob Morane attirant les adolescents (Marabout Junior), tandis que les grands classiques présentés dans un autre format sont proposés à des prix sans concurrence. Non sans difficultés économiques et financières dues aux contraintes du nouveau système de production, Marabout, devenue Les Nouvelles Éditions Marabout, diversifie son offre. Des millions de livres sont produits à Verviers où travaillent près de 400 personnes dans les années 1960 et où tourne la première (mais ruineuse) rotative offset du pays dans les années 1970. Passionné d’automobiles, Gérard sponsorise alors une équipe de Formule 2. En 1980, Marabout doit finalement accepter l’offre de Hachette et intégrer le grand groupe français.

http://eudesjf.free.fr/Nick_Jordan/editeur_nj.htm
La Wallonie. Le Pays et les hommes (Arts, Lettres, Cultures), Bruxelles, t. IV, p. 323, 327

Paul Delforge, octobre 2011