Guibert de Gembloux

Lieu de naissance inconnu 892, Gorze 23/05/962

Issu d’une famille noble, proche du roi de Lotharingie, Guibert de Gembloux est connu comme le fondateur de l’abbaye Saint-Pierre de Gembloux.
Fils de l’un des principaux officiers du roi de Lotharingie, Guibert entre au service du roi Lothaire, par la volonté de son père. À la mort de celui-ci, il s’installe dans un domaine familial de Gembloux, où il mène une vie d’ermite. Il décide de se faire moine à l’abbaye de Gorze, près de Metz. Il fait don des terres héritées de son père et fonde le monastère bénédictin de Gembloux, qu’il dédie à saint Pierre. Il nomme à la tête de la communauté le moine lorrain Erluin et s’en va pour Gorze.
Sa retraite n’est pas de tout repos et Guibert de Gembloux est contraint, à plusieurs reprises, d’intervenir pour défendre les droits de sa fondation. Accusé par Othon Ier d’avoir donné à l’abbaye des biens qui ne lui appartenaient pas à titre héréditaire, il est sommé de se justifier auprès du roi, qui finit par accorder un diplôme confirmant toutes les donations faites par le moine à son monastère et le dote de privilèges, tels que le droit de frapper monnaie, de construire une forteresse, de désigner l’abbé successeur…
Guibert dut également défendre le monastère des visées de son beau-frère Héribrand qui revendiquait une partie de la terre de Gembloux, et des destructions des Huns.
À la mort de Guibert de Gembloux, son corps fut transporté, depuis Gorze, dans le monastère qu’il avait fondé à Gembloux pour y être inhumé. Il fut canonisé en 1211.

Stanislas BORMANS, Biographie nationale, t. 8, col. 404-406

Marie Dewez, décembre 2014