Joao Havelange

Rio de Janeiro 08/05/1916

Son père, ingénieur des mines formé à l’Université de Liège, quitte Liège et plus particulièrement Kinkempois pour le Pérou, puis le Brésil où il s’établit définitivement après la Première Guerre mondiale. C’est là que naît Joao Havelange, de son nom complet Jean-Marie Faustin Godefroid de Havelange. Brésilien, il se rend régulièrement à Liège pour retrouver la famille, mais c’est en Amérique du Sud qu’il fait ses études de Droit et sa carrière d’avocat (à partir de 1936). Sportif, il défend les couleurs du Brésil lors des Jeux olympiques de 1936, à Berlin, en natation ; en 1952, il participe aux Jeux d’Helsinki en tant que joueur de l’équipe de water-polo. Patron d’une société de transport (Viaçao Cometa) qui disposera d’une flotte de 3.000 autobus à la fin du siècle, Joao Havelange devient le président de la Confédération brésilienne des Sports (1958-1973), est membre du comité olympique brésilien (1955-963), avant de devenir membre du Comité international olympique (1963). Mais c’est le ballon rond qui retient toute son attention : président de la Fédération internationale de Futsal (1971-1973), il est élu à la présidence de la FIFA en 1974 ; pendant près d’un quart de siècle, il dirige la Fédération internationale de Football contribuant au développement et à la révolution de la planète foot. En 2011 et 2013, il sera contraint à la démission de ses postes au CIO et à la présidence d’honneur de la FIFA pour des questions éthiques. Le stade construit en 2007 à Rio de Janeiro pour l’organisation des Jeunes panaméricains porte son nom.

Centre d’archives privées de Wallonie, Institut Destrée, Revues de Presse

João Havelange - The Sports Official of the XXth Century, Brasilia, 2011

Paul Delforge, décembre 2013