Léon Houa

Liège 8/11/1867, Bressoux 31/01/1918

C’est le 29 mai 1892 qu’est organisée pour la première fois une course cycliste au départ de Liège, qui rallie Bastogne avant de rentrer à Liège. 17 cyclistes rallieront l’arrivée, le dernier concédant plus de 5 heures de retard au premier, en l’occurrence Léon Houa, l’un des pionniers de la petite reine dans nos contrées. À 25 ans, Léon Houa avait déjà quelques années sportives derrière lui : jusque-là en effet, il avait pratiqué la boxe et ne s’était mis au vélo que quelques mois plus tôt, ne craignant ni les routes pavées et ni le poids ni le prix de la bicyclette. Rééditant son exploit en 1893 et 1894, Léon Houa inscrit définitivement son nom au palmarès de cette épreuve organisée par le Liege Cyclist Union. Interrompue pendant 14 ans, elle ne renaît qu’en 1908, en étant réservée aux amateurs. Qui sait si Houa, premier cycliste professionnel, unique vainqueur de la course au XIXe siècle, n’aurait pu améliorer son palmarès ? Quoi qu’il en soit, il apparaît comme l’une des premières vedettes du cyclisme naissant et est victime des balbutiements de sa discipline. Exclu de la Ligue vélocipédique belge en 1893, sous prétexte qu’il pratique son sport comme un professionnel et non comme amateur, il est réintégré l’année suivante, les statuts de la Ligue ayant été modifiés. Champion de Belgique (amateur) en 1893 et (professionnel) en 1894, le cyclisme perd sa trace après 1896, la concurrence lui étant fatale. Amateur de sensations fortes, Houa devient alors pilote automobile. Il est essayeur chez Renault et c’est à l’occasion d’une compétition qu’il perd le contrôle de son véhicule, accident qui lui est fatal.

Centre d’archives privées de Wallonie, Institut Destrée, Revues de Presse

Théo MATHY, dans Freddy JORIS, Natalie ARCHAMBEAU (dir.), Wallonie. Atouts et références d’une région, Namur, 1995

Paul Delforge, décembre 2013