Bob Jacqmain

Forest 22/10/1915, Lasne 28/09/1998

Auteur-compositeur-interprète, réalisateur TV, Bob Jacqmain a été une personnalité importante du music-hall en Wallonie et à Bruxelles. Très attiré par la balle pelote à la fin de ses études, il est sacré champion de Belgique junior en 1932 et en 1933 avec la Forestoise, dans ce sport dominé par les clubs wallons. Mais ce loisir ne nourrit pas son homme et Bob Jacqmain s’oriente vers le monde de la musique. Dès 1939, il monte sur scène et se produit dans les cabarets bruxellois. Avec le Liégeois Gaston Houssa, il crée en 1942 « Les Voix du rythme », et enregistre son premier disque à Liège. Rencontrant un réel succès jusqu’au début des années 1950, le groupe vocal dirigé par Bob Jacqmain change de nom à la Libération : les Cherokees se produisent notamment devant les troupes américaines avant d’être engagés par Ray Ventura, dans son orchestre. Entre 1950 et 1955, le groupe vocal de B. Jacqmain connaît le succès dans une opérette à Paris (avec Yves Montand et Henry Salvador notamment), puis à Bruxelles où, pendant trois ans, il chante au Bœuf sur le toit, voire aussi en accompagnant les grands chanteurs français de l’époque.
Engagé au service « Variétés » de la télévision publique belge, Jacqmain y fait carrière en y créant et présentant une série d’émissions de jeux ou de musique, dont la plus célèbre reste « Chansons à la carte ». Si la télévision accapare l’artiste, il reste volontiers à la recherche de jeunes talents, participe volontiers à des télé-crochets ou à des concours, et conseille les chanteurs en devenir. Ainsi est-il par exemple l’organisateur et président du Microsillon d’Argent à Châtelet. Régulièrement, les artistes de la chanson française rendent discrètement, mais sincèrement hommage à Bob Jacqmain dans leur biographie. Optant avant tout pour la drôlerie et la fantaisie, il n’a jamais cessé de composer, sans cependant signer un succès d’exception, mais en se mettant constamment au service musical d’autrui.

Centre d’archives privées de Wallonie, Institut Destrée, Revues de Presse
http://www.bide-et-musique.com/song/11668.html
WANGERMÉE (dir.), Dictionnaire de la chanson en Wallonie et à Bruxelles, Liège, Mardaga, 1995, p. 197-198
Vincent HALLEUX, Faut livrer dans l’jeu. L’épopée de la balle pelote, Tournai, 1986, p. 91-92

Paul Delforge, décembre 2014