Michel Joiret

Ampsin (Huy) 17/08/1948

Député wallon : *2003-2004

Analyste en biologie clinique, diplômé de l’enseignement supérieur non universitaire, Michel Joiret est d’abord affecté à l’hôpital de Bavière avant de devenir responsable du laboratoire d’urgences hématologiques au Centre hospitalier universitaire de Liège. Président de la section d’Anthisnes du parti libéral (1988-2000) lorsqu’il habite cette commune, il déménage sur Huy et y devient le vice-président de la section de Huy. Membre du Bureau provincial du PRL devenu MR, il figurait comme second suppléant lors du scrutin régional de 1999 qui voit se mettre en place une coalition arc-en-ciel. Au soir des élections fédérales de mai 2003, Hervé Jamar (lui-même suppléant de Pierre Hazette) est nommé Secrétaire d’État à la Modernisation des finances et à la Lutte contre la fraude fiscale (16 juillet 2003) et le MR se tourne naturellement vers le second suppléant pour remplacer le titulaire au Parlement wallon. Sans jamais avoir exercé le moindre mandat public, Michel Joiret découvre le Parlement wallon et le Parlement de la Communauté française Wallonie-Bruxelles. Mais avec un mandat qui s’achève en juin 2004, le laps de temps pour prendre ses marques et entreprendre de nouveaux projets est assez réduit. Passé ce bref intérim, Michel Joiret ne siège plus au Parlement wallon ; en juin 2004, il ne figure d’ailleurs plus sur aucune liste.

 

Centre d’archives privées de Wallonie, Institut Destrée, Revues de Presse -2014)
Cfr Encyclopédie du Mouvement wallon, Parlementaires et ministres de la Wallonie (1974-2009), t. IV, Namur, Institut Destrée, 2010, p. 341

député wallon (2003-2004)

Paul Delforge, décembre 2014