Paul Lannoye

Sprimont 22/06/1939

Physicien, eurodéputé, Paul Lannoye est une figure marquante de l’Ecologie politique en Wallonie comme en Europe. Il est considéré comme l’un des pères fondateurs du mouvement écologique en Wallonie.
Licencié en Sciences de l’Université libre de Bruxelles (1962), assistant à la faculté des Sciences appliquées et à la faculté des Sciences de l’ULB (1962-1974), docteur en Astrophysique de l’ULB (1973), chef de travaux associé au département de mathématiques et à l’Institut de Physique de l’ULB (1974-1977), chercheur aux Facultés universitaires de Namur (1979-1986), Paul Lannoye milite dans les rangs de l’action wallonne avant de devenir un des pères fondateurs du mouvement écologiste.
Secrétaire de la section locale de Saint-Marc du Rassemblement wallon (1970), président de la cantonale de Namur-Nord du RW (1971), le jeune universitaire adhère à ce parti wallon pour y développer une doctrine politique s’inspirant du fédéralisme intégral, ainsi qu’une critique de la société de consommation. Au lendemain des élections législatives de 1971, lorsque, coopté comme sénateur, Pierre Waucquez abandonne la présidence de la régionale de Namur, Paul Lannoye lui succède. D’emblée, il propose une modification statutaire interdisant tout cumul de mandats publics avec une fonction au Bureau de la régionale. La décision de la régionale de Namur provoque de vifs remous au sein du Rassemblement wallon dont Paul Lannoye est finalement exclu (1972). Fondateur de « Démocratie nouvelle », il s’oriente, à partir du milieu des années 1970, vers un combat davantage axé sur l’écologie politique.
Fondateur de la section belge des Amis de la Terre (1975), il participe à la création du mouvement Écolo. Secrétaire fédéral et porte-parole d’Écolo (1980-1983, 1985-1988), Paul Lannoye reste néanmoins porteur des principes fédéralistes qui l’avaient conduit au Rassemblement wallon. Sénateur coopté (14 janvier 1988- 23 juin 1989), il est élu au Parlement européen en juin 1989. Réélu en 1994 et en 1999, il est le président du groupe des Verts au Parlement européen (1990-1994, 1999-2001). Particulièrement attaché aux dossiers traitant de la politique énergétique, à la bioéthique, à la qualité de l’alimentation, à la santé publique, à la politique agricole commune, à la mondialisation de l’économie et à la démocratisation et à l’élargissement de l’Union européenne, Paul Lannoye avait notamment été à l’initiative du P7, sommet des sept pays les plus pauvres du monde, réaction au sommet du G7 et volonté de développer une véritable politique de lutte contre la pauvreté dans le monde (1996). Ses publications sont nombreuses.
Après 2004, il n’exerce plus de mandat politique, mais reste actif dans le mouvement écologiste, faisant valoir régulièrement un avis critique sur le fonctionnement et les choix stratégiques comme programmatique d’Écolo. Ayant pris finalement ses distances avec le parti Écolo (2004), il constitue le « Groupe de Réflexion Pour une Politique Ecologique » (GRAPPE) et contribue à la fondation du Rassemblement R qui présente des candidats aux scrutins de 2014. Il en est le conseiller scientifique et politique.

Centre d’archives privées de Wallonie, Institut Destrée, Revues de Presse - Paul DELFORGE, Encyclopédie du Mouvement wallon, Charleroi, Institut Destrée, 2001, t. II, p. 917-918

Sénateur (1988-1989)
Député européen (1989-2004)

Paul Delforge, décembre 2014