Jean-Claude Maene

Schaerbeek 29/01/1955

Député wallon : 2009-2014

Élu conseiller communal de Beauraing en octobre 1988, Jean-Claude Maene entre dans le collège présidé par Robert Belot, six ans plus tard, comme échevin de l’Enseignement, de la Culture et des Affaires sociales. Gradué en Éducation socio-culturelle, le jeune échevin socialiste met son mandat à profit pour créer un Centre culturel permanent dans sa localité et implanter divers services de santé. Conseiller au Cabinet de la ministre communautaire puis fédérale Laurette Onkelinx, il est en compétition avec R. Belot pour le poste de bourgmestre en octobre 2000. Et le résultat des deux candidats est favorable à J-C. Maene qui confirme la majorité PS (7) – MR (4). La sécurité et le fonctionnement de la zone interpolice sont à son programme, ainsi que la valorisation de la base de Baronville. En octobre 2006, la Liste du Maïeur gagne deux sièges (9) et J-C. Maene finit par confirmer la coalition avec le MR (6). En cours de législature, le MR se scinde en deux clans qui se retrouvent tantôt sur la liste Pour de J-C. Maene, tantôt sur une liste cdH d’opposition dénommée Énergies. Avec 11 élus lors du scrutin communal de 2012, cette dernière repousse la liste Pour (7 sièges) dans l’opposition ; même en voix de préférence, J-C. Maene (1.248 vp) est battu par Marc Lejeune (2.179) et ne conserve donc pas son maïorat.
Deuxième suppléant aux élections fédérales de 2003 (6.358 vp), cinquième candidat au scrutin régional de juin 2004 dans la circonscription de Dinant-Philippeville (5.448 vp), J-C. Maene bénéficie de la désignation de Claude Eerdekens comme ministre communautaire et le remplace à la Chambre fédérale (juillet), en dépit des desiderata des socialistes du nord du Namurois. À Bruxelles, il veille à représenter les intérêts du monde rural et siège au sein de la Commission de l’Intérieur. Troisième suppléant en 2007 (6.615 vp), il ne bénéficie plus des mêmes circonstances qu’en 2004 et perd son mandat parlementaire. Président de la fédération de Dinant-Philippeville du PS (2008-, premier suppléant (5.671 vp) au scrutin régional de juin 2009, il bénéficie cette fois du désistement annoncé de Jean-Marc Delizée (alors Secrétaire d’État) pour siéger au Parlement wallon.
Secrétaire éphémère du Parlement wallon (juillet-septembre 2009), J-C. Maene préside la Commission des Affaires générales (2010-2013), et la Commission conjointe sur les Signes convictionnels, tout en étant membre puis président de la sous-Commission de Contrôle des licences d’armes, et du Comité d’avis chargé des questions européennes. Parmi les questions qu’il adresse au gouvernement, figurent les dossiers relatifs aux contournements de Beauraing et de Couvin, ainsi qu’à la revitalisation de Baronville, et il veille à défendre la mobilité en milieu rural. En mars 2014, il annonce son retrait progressif de la vie politique. En vue du scrutin de mai 2014, il se contente de pousser la liste PS en tant que suppléant, faisant bénéficier de ses voix (4.382) la jeune tête de liste Pierre-Yves Dermagne.
Administrateur du Centre culturel de Beauraing, de l’asbl Aide mesniloise aux handicapés (AMAH), de l’Atelier protégé de Beauraing, vice-président du BEP, il reste conseiller communal et à la tête de la Fédération PS de Dinant-Philippeville (réélu en novembre 2014).

Centre d’archives privées de Wallonie, Institut Destrée, Revues de Presse -2014

conseiller communal de Beauraing (1989-)
échevin (1995-2000)
bourgmestre (2001-2012)
député fédéral (2004-2007)
député wallon (2009-2014)

Paul Delforge, décembre 2014