Albert Maquet

Ougrée 22/05/1922, Liège 29/01/2009

« Poète, dramaturge, essayiste, Albert Maquet a porté à un niveau rarement atteint la littérature en langue wallonne ».
Docteur en Philologie romane de l’Université de Liège, professeur de français aux Athénées de Rochefort et de Visé, en 1949, lecteur à l’Université de Turin de 1957 à 1964, Albert Maquet est assistant aux universités de Gand et de Liège, entre 1964 et 1968, et chargé de cours associé, entre 1968 et 1972.
Nommé professeur ordinaire de l’Université de Liège en 1972, titulaire de la chaire d’italien, également critique littéraire, Albert Maquet, parallèlement à ses activités académiques, ne cesse d’écrire en langue wallonne, sa langue maternelle, « démontrant, s’il en était besoin encore que le wallon se prête, à l’instar des grandes langues de culture, à l’expression des mouvements les plus subtils de l’âme et du cœur en plus de permettre une approche abrupte et colorée de la vie quotidienne ». Collaborant à diverses revues, notamment Wallonie libre, en 1945, Prix d’Encouragement de la Province de Liège pour la littérature wallonne, la même année, rédacteur en chef de Jeune Wallonie, de 1945 à 1946, il préside la Société de Langue et de Littérature wallonnes.
Prix Joseph Durbuy 1987, il écrit aussi pour le théâtre, Li Paletot – pour qui il remporte le concours de littérature dramatique de la Province de Liège et le Prix de la Communauté française –, d’après Le manteau de Gogol, Li Harloucrale – pour lequel il reçoit le Prix du concours provincial d’adaptation wallonne – adapté de La Mandragore de Machiavel, et, dans un autre registre, des Poèmes de l’Antiquité grecques et romaine adaptés en wallon liégeois (2001). Il publie encore un recueil de poèmes en 2005, Sins rîmes ni rame.

Paul DELFORGE, dans Encyclopédie du Mouvement wallon, Charleroi, Institut Destrée, 2001, t. II, p. 1069
La Libre, http://www.lalibre.be/regions/liege/albert-maquet-un-grand-poete-en-lieg...
http://culture.ulg.ac.be/jcms/prod_608784/albert-maquet (s.v. décembre 2014)
La Wallonie. Le Pays et les Hommes. Lettres. Arts. Culture, t. III, p. 201-202
Maurice PIRON, Anthologie de la littérature dialectale de Wallonie, poètes et prosateurs, Liège, Mardaga, 1979, p. 604

Œuvres principales
Saminne (1941)
Djeû d’apèles (1947)
A l’ tourmêye dès djoûs (1947)
L’êrdiè sins solo (1952)
Lûre èl sipèheûr (1954)
Come ine blanke arièsse (1975)
Li tèlèfone (1977)
Li Paletot (1986)
Théâtre en wallon liégeois (1987)
Li Harloucrale (1988)
Tetrastikha (1996)
Calipsô (2001)
Poèmes de l’Antiquité grecques et romaine adaptés en wallon liégeois (2001)
Sins rîmes ni rame (2005)

Marie Dewez, décembre 2014