Eloi Meulenberg

Jumet 22/09/1912, Charleroi 26/02/1989

Depuis 1930, un jeune cycliste wallon impressionne les pelotons. Chez les amateurs, Eloi Meulenberg accumule les bouquets, 13 victoires en 1930, 54 en 1931, avant que ses 18 mois de service militaire mettent ses débuts prometteurs entre parenthèses. Visant une carrière professionnelle dans le vélo, le Ransartois convainc l’équipe Alcyon par les 6 victoires qu’il remporte dès le printemps 1934. Certes, ses débuts chez les pro sont plus laborieux : quelques accessits sont glanés en 1935 et 1936, mais surtout un Paris-Bruxelles (1936) et deux étapes dans un Tour de France 1936 où il est souvent bien classé. La saison 1937 va être le point culminant de sa carrière : vainqueur à Liège-Bastogne-Liège, lauréat de 4 étapes au Tour de France, Eloi Meulenberg réussit surtout l’exploit de remporter, à Copenhague, le championnat du monde de cyclisme sur route (23 août). Il devient ainsi le premier coureur cycliste wallon à recevoir les lauriers arc-en-ciel. Poursuivant sa carrière professionnelle jusqu’en 1950, Meulenberg accrochera encore plusieurs victoires à son palmarès, dont trois étapes du Tour de France 1938.

Paul Delforge, décembre 2013