Auguste Mingels

Liège 24/03/1921, Liège 20/05/1973

Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, Auguste Mingels se lance dans la compétition de moto-cross et remporte ses premiers lauriers sur la scène internationale lors du Grand Prix des Nations en 1947. Au sein de l’équipe belge, le pilote d’une Triumph est le premier vainqueur de la première course, lors de la première édition de cette compétition. Roulant sur la moto anglaise, mais aussi sur les wallonnes FN puis Saroléa, il se classe deuxième, derrière Victor Leloup lors du premier championnat d’Europe de moto-cross en 1952 : au cours de cette saison, Auguste Mingels remporte un GP, celui d’Italie. Surnommé affectueusement « le gros », il récidive sur le circuit italien d’Imola l’année suivante, et avec ses 3 GP succède à Victor Leloup comme champion d’Europe 1953, à défaut d’un championnat du monde. Comme Leloup, Mingels roule sur une FN d’usine de 500 cm³. En 1954, avec 3 GP dont encore celui d’Italie, Auguste Mingels, toujours sur une FN d’usine, décroche un second titre de champion d’Europe/du monde. Avec le titre de Leloup et les deux de Mingels, les trois premiers titres de champion d’Europe s’inscrivent au palmarès de motocross-men wallons.

Détenteur de quatre titres de champion de Belgique, septième du championnat d’Europe en 1956, Mingels termine 6e du tout premier championnat du monde officiel, en 1957, saison au cours de laquelle il roule sur une Saroléa.

Paul Delforge, décembre 2013