Christian Noiret

Ixelles 24/12/1959

Député wallon : 2009-2014

Installé à Liège après une enfance et une scolarité passées entre province de Luxembourg et Bruxelles, cet éducateur spécialisé travaille quelques années avec des enfants autistes, en maison de jeunes ou en maison d’enfants vivant des difficultés. Après son service civil, il devient coordinateur des Magasins du Monde Oxfam en région liégeoise. Il tente ensuite de développer divers projets économiques en lien avec les pays du Sud, puis devient gérant de sociétés commerciales spécialisées en informatique. Entre 1997 et 2005, il dirige une agence-conseil en économie sociale (CEDEGES) qui s’intéresse notamment au moyen de valoriser les circuits de recyclage. Ses multiples expériences professionnelles sont en totale cohérence avec les principes écologistes auxquels il est attaché. Membre du mouvement Écolo dès la moitié des années 1990, secrétaire politique de la régionale Huy-Waremme entre 1998 et 2001, candidat aux élections régionales de 1999, aux provinciales de 2000, aux régionales de 2004 (582 vp), auteur d’études sur l’importance des vols de nuit en termes d’emploi et sur les nuisances sonores et chimiques (retombées de kérosène), il est élu conseiller communal en octobre 2000 à Saint-Georges-sur-Meuse, localité semi-rurale concernée par l’expansion des activités de l’aéroport de Bierset. Réélu en 2006, il est aussi président du « Comité Village » de Sur-les-Bois.
Délégué au Conseil de Fédération pendant une dizaine d’années, à nouveau secrétaire politique de 2007 à 2009, membre du Bureau politique, il participe à la vie d’Écolo, avec ses hauts en 1999 et ses bas en 2003 et 2004. Acteur de la restructuration du parti, il contribue à la remontée d’Écolo en 2006, 2007 et 2009. Premier sur la liste Écolo poussée par Jean-Michel Javaux lors du scrutin régional de 2009, Christian Noiret obtient le suffrage des électeurs de la circonscription de Huy-Waremme (3.100 vp) pour les représenter au Parlement wallon.
Il s’y implique particulièrement dans les matières budgétaires et économiques. Les dossiers de la sidérurgie liégeoise,  de l’aéroport de Liège, du Country-hall, mais aussi celui des conséquences et assuétudes aux jeux figurent parmi les dossiers traités par le député qui dépose une série de propositions de décrets visant entre autres la création d’un Observatoire des restructurations, d’un Centre (d’aide) pour Entreprises en Difficultés ou de mécanismes de soutien pour les PME désirant réduire leur empreinte écologique. Il est aussi l’auteur d’un rapport introductif (une première au Parlement wallon) sur l’intérêt des monnaies complémentaires.
Administrateur de la Sowaer (2006-2009), administrateur de l’asbl Meuse-Condroz-Hesbaye MCH, outil de développement économique de l’arrondissement de Huy-Waremme (2008), administrateur de la Conférence des élus de Meuse-Condroz-Hesbaye (2011-), il avait renoncé à son mandat communal en 2009, respectant la règle de non-cumul prévue dans les statuts d’Écolo. Dernier de liste en octobre 2012, il réalise une centaine de voix de préférence et le troisième score de sa liste.
En 2013 il devient co-président d’Écolo-Province de Liège en équipe avec Monika Dethier-Neumann. En mai 2014, quittant le « régional » pour l’Europe, il figure à la troisième place effective de la liste Écolo et rassemble 11.987 voix sur son nom dans le collège électoral français. Comme au fédéral et au régional, la déconvenue est totale pour les Verts aux européennes puisqu’ils perdent près de la moitié de leur électorat (22,9% en 2009, 11,7% en 2014), sauvant finalement un siège européen (Philippe Lamberts).

Centre d’archives privées de Wallonie, Institut Destrée, Revues de Presse - 2014

Conseiller communal de Saint-Georges-Sur-Meuse (2001-2009)
Député wallon (2009-2014)

Paul Delforge, décembre 2014