Philippa De Hainaut

Valenciennes 24/06/1311 ou 1314, Windsor 15/08/1369

Deuxième fille de Guillaume Ier d’Avesnes, comte de Hainaut, et de Jeanne de Valois, nièce de Philippe le Bel, roi de France, Philippa de Hainaut rencontre son cousin Édouard en 1326, lorsque sa tante Isabelle de France, sœur de Jeanne et épouse d’Edouard II, roi d’Angleterre, vient demander au comte de Hainaut des secours contre son mari. Le chroniqueur Froissart, confident de Philippa, raconte qu’Édouard « s’inclinoit de regard et d’amour » pour elle. Aidée de chevaliers hennuyers, Isabelle détrône son mari et fait problamer son fils roi d’Angleterre. Les deux jeunes gens se marient d’abord par procuration, à Valenciennes, en octobre 1327. Au début de l’année suivante, le 24 janvier 1328, quelques mois après l’accession d’Édouard au trône d’Angleterre, ils se marient dans la cathédrale d’York. Ensemble, ils ont douze enfants, sept fils et cinq filles.
Lors des déplacements de son mari, Philippa est le plus souvent du voyage : en Brabant, en Flandre, en France. Après la capitulation de Calais durant l’été 1347, au terme d’un siège de onze mois ponctué par l’épisode des « Bourgeois de Calais », relaté par Jean Froissart et Jean le Bel, au cours duquel Philippa intercéda auprès de son mari afin d’épargner la vie des six hommes, la reine retourne en Angleterre. L’histoire ne fait plus mention de la reine d’Angleterre originaire du Hainaut. Au-delà de sa seule personne, ce sont de nombreux Wallons qui sont invités à migrer vers l’Angleterre, accentuant un phénomène entamé au XIIIe siècle qui voyait des artisans wallons apprendre aux Anglais le travail de la laine. Sous Philippa et Édouard III, l'expansion wallonne s’intensifie, des foulons et teinturiers étant appelés pour enseigner leurs techniques.

Alfred DE RIDDER, Philippine de Hainaut, dans Biographie nationale, t. XVII, col. 348-352
http://www.histoireeurope.fr/RechercheLocution.php?Locutions=Philippa+de...
http://www.britannica.com/EBchecked/topic/456305/Philippa-Of-Hainaut
Michel ORIS, dans Freddy JORIS, Natalie ARCHAMBEAU (dir.), Wallonie. Atouts et références d’une région, Namur, 2005

Marie Dewez, septembre 2012