Alain Pieters

Anvers 28/07/1958

Député wallon : 1999-2004

Militant au Mouvement Marxiste-Léniniste (lié à TPO) quand il est étudiant à l’Université catholique de Louvain (1977-1979), Alain Pieters le quitte en raison de son désaccord avec la ligne prochinoise suivie par le MML. Poursuivant ses études à Cureghem, diplômé de l’Université de Liège (1983), ce vétérinaire s’établit à Herstal où il va animer la section Écolo.

Élu conseiller communal en octobre 1994, il siège dans l’opposition avec un seul collègue de son parti, face à la majorité absolue socialiste de Jean Namotte. En juillet 1999, Alain Pieters est appelé à faire entendre la voix d’Écolo au Parlement wallon et au Conseil de la Communauté française, lorsqu’il remplace Nicole Maréchal, désignée ministre communautaire (13 juillet 1999-19 juillet 2004). Suppléant au scrutin régional de juin 1999, Alain Pieters se retrouve sur les bancs de la majorité arc-en-ciel et obtient de la Fédération Écolo une dérogation pour demeurer conseiller communal jusqu’au au scrutin communal d’octobre 2000. Tête de liste, il est réélu à Herstal, mais Écolo, concurrencé par le PTB, ne progresse pas en siège. Conformément aux statuts d’Écolo, il démissionne de son mandat communal, où est remplacé par Eric Jadot. En juin 2004, troisième sur la liste Écolo dans l’arrondissement de Liège, Alain Pieters subit le contrecoup de la participation d’Écolo aux majorités arc-en-ciel ; il n’est pas réélu. Pendant quelque temps, il reste actif au sein de la Régionale de Liège des Verts, avant de se retirer de la vie politique active.

Cfr Encyclopédie du Mouvement wallon, Parlementaires et ministres de la Wallonie (1974-2009), t. IV, Namur, Institut Destrée, 2010, p. 489

conseiller communal de Herstal (1995-2000)
député wallon (1999-2004)

Paul Delforge, décembre 2014