Sébastian Pirlot

Saint-Mard 29/08/1971

Député wallon : 2004-2009 ; 2009-2014

Avant même d’avoir achevé ses études, Sébastian Pirlot a multiplié les expériences de vie et professionnelles : après un court séjour dans un kibboutz (1989), un prix du meilleur jeune écrivain (1991) et une expérience de correspondant de presse à l’Avenir du Luxembourg (1993-1995), il est licencié en Journalisme et Communications sociales à l’Université libre de Bruxelles (1995) et porteur d’un DES en Études politiques européennes de l’Institut d’Études européennes de l’ULB (1997). Secrétaire général de la fédération du PS Luxembourg (1997-2014), il coordonne notamment les campagnes électorales et tente d’assurer à sa « province » une représentation aux différents niveaux de pouvoir – fédéral et fédérés. Adjoint du secrétaire communal d’Arlon, il est aussi attaché parlementaire de Guy Larcier.
Lui-même entame sa carrière politique en étant élu conseiller communal sur la liste socialiste de Chiny en octobre 2000. D’emblée, Sébastian Pirlot est désigné comme Premier échevin, fonction qu’il exerce jusqu’en 2003. À cette date, celui qui est aussi conseiller provincial depuis 2001 est désigné député provincial du Luxembourg, en charge de la Culture, de l’Enseignement, de la Jeunesse, des Sports, des Cultes et de la Formation. Ici aussi, l’expérience est de courte durée.
Candidat aux élections régionales de juin 2004, il hérite du siège conquis par Daniel-Henri Ledent, cet autre député provincial préfère conserver sa fonction à Arlon et permet ainsi à Sébastian Pirlot de faire son entrée au Parlement wallon et au Parlement de la Communauté Wallonie-Bruxelles. En février 2008, il signe une carte blanche intitulée Vous pouvez dire à nos mères que nous sommes régionalistes, où il se montre en faveur d’un modèle fédéral belge construit sur trois régions.
Actif au sein de mouvements associatifs, il continue d’assurer la présidence du Centre culturel du Beau Canton (Chiny-Florenville, 1997-2006), du Festival International du Conte de Chiny (asbl Chiny, Cité des Contes, 1998-2006), de l’Académie Internationale d’Été de Wallonie (2003-2006) et du Centre d’Art contemporain du Luxembourg belge (2004-2006). Il préside encore les « Nuits de l’Entrepôt » (Arlon), l’important festival rock de la province de Luxembourg.
Lors des élections d’octobre 2006, Sébastian Pirlot rassemble sur son nom le plus grand nombre de vp. et il devient le nouveau bourgmestre de Chiny, conformément aux dispositions du « décret Courard ». Six ans plus tard, il est plébiscité, sa liste atteignant 65% des suffrages.
Tête de liste en juin 2009, Sébastian Pirlot réalise le meilleur score, tous partis confondus, dans la circonscription de Neufchâteau-Virton, lors du scrutin régional. Dès lors, il est reconduit au Parlement wallon. Déjà présent au scrutin fédéral anticipé de 2010, il opte pour la Chambre fédérale en mai 2014. Tête de liste, il fait à peine mieux qu’en 2010 et parvient à conserver le mandat de député PS du Luxembourg. Député-maire, il entend défendre les intérêts de sa province, tout en siégeant au sein de la Commission de la Défense.

Centre d’archives privées de Wallonie, Institut Destrée, Revues de Presse 2009-2014
Cfr Encyclopédie du Mouvement wallon, Parlementaires et ministres de la Wallonie (1974-2009), t. IV, Namur, Institut Destrée, 2010, p. 490

conseiller communal de Chiny (2001-2003)
échevin (2001-2003)
conseiller provincial (2001-2003)
député permanent du Luxembourg (2003-2004)
député wallon (2004-2014)
conseiller communal de Chiny (2006-)
bourgmestre (2006-)
député fédéral (2014-)

Paul Delforge, décembre 2014