André Poffé

Gilly 21/03/1922, Gilly 20/05/1984

Député wallon : 1974-1977

Kinésiste, professeur d’éducation physique à l’Université du Travail de Charleroi, André Poffé est arrivé tardivement en politique, même s’il a milité de longues années dans les rangs socialistes de la Fédération de Charleroi. Échevin de Montignies-sur-Sambre où le PSB détient une forte majorité absolue, il devient le dernier bourgmestre de la localité avant la fusion des communes (1971-1976). André Poffé attache une grande importance au développement des activités sportives, et apparaît comme un pionnier lorsqu’il fait construire un hall omnisports dans sa commune et se préoccupe des infrastructures du club de football de l’Olympic. À partir du 1er janvier 1977, l’entité de Montignies est intégrée dans le « grand Charleroi ». Dans le nouveau collège présidé par le bourgmestre Lucien Harmegnies, André Poffé – qui a réalisé le 2e score carolo – devient Premier échevin, en charge des Affaires économiques, des Régies et du Logement (1977-1982) et se retrouve à diriger près de 230.000 habitants, alors qu’il s’était occupé jusque-là d’une commune qui en comptait dix fois moins. En octobre 1982, il ne se représente plus au scrutin communal, plus de la moitié de l’équipe sortante laissant la place à la jeune génération emmenée par J-C. Van Cauwenberghe.
Sénateur socialiste élu direct dans l’arrondissement de Charleroi-Thuin en mars 1974, André Poffé s’était retrouvé dans l’opposition pour la première fois dans sa carrière politique. Respectant la discipline du PSB, il refuse de voter la loi de régionalisation provisoire concoctée par le RW François Perin et le CVP Robert Vandekerckhove (août 1974), et il boycotte les travaux du Conseil régional wallon provisoire dont il est pourtant membre de droit (novembre 1974-mars 1977). Réélu sénateur direct en avril 1977, il n’est pas réélu en décembre 1978.

Cfr Encyclopédie du Mouvement wallon, Parlementaires et ministres de la Wallonie (1974-2009), t. IV, Namur, Institut Destrée, 2010, p. 492

conseiller communal de Montignies-sur-Sambre (1965-1982)
échevin (1965-1970)
bourgmestre (1971-1976)
sénateur (1974-1978)
membre du Conseil régional wallon provisoire (1974-1977)
conseiller communal de Charleroi (1977-1982)
échevin (1977-1982)

Paul Delforge, décembre 2014