Marianne Saenen

Angleur 28/11/1949

Députée wallonne : 2009-2014

Née à Liège, Marianne Saenen passe son enfance au Congo belge, que ses parents doivent quitter durant l’été 1960, au moment de l’indépendance. Son adolescence se déroule aux États-Unis et elle est diplômée de la Fairfax High School. C’est à Liège qu’elle entreprend des études d’infirmière ; elle est graduée en 1971. Mariée en 1973, veuve en 1976, elle quitte Liège et s’installe à Huppaye, en Brabant wallon. Infirmière dans divers établissements en Wallonie et à Bruxelles, infirmière à domicile pour la Croix jaune et blanche de Jodoigne (1981-1989), elle quitte le milieu médical pour intégrer une unité de recherche en catalyse, à mi-temps, et le département de Droit international pour l’autre mi-temps à l’Université catholique de Louvain comme secrétaire, gestionnaire financière et traductrice de 1989 à 2009. En 2007, elle achève un Master ouvert en Politique économique et sociale à l’Université catholique de Louvain.
Animatrice de l’asbl « Les onze clochers », elle est passionnée de patrimoine. Ayant perdu un adolescent dans un accident de voiture, elle se mobilise régulièrement dans les dossiers de mobilité et de sécurité, et est membre d’un Groupe Sécurité routière à Ramillies. Elle est aussi active dans l’aide aux sans-papiers. Candidate lors du scrutin provincial de 1991, communal de 1994 (55 vp), 4e effective aux régionales de 1999 (3.030 vp), elle entre au Conseil communal de Ramillies en septembre 1999, au moment du déménagement de Bernard Deboyser. Tête de liste en octobre 2000 et 2006, deuxième derrière Daniel Burnotte en 2012 (142 vp) et chaque fois réélue au Conseil communal, 4e suppléante au Sénat en 2003 (4.926 vp), déléguée d’Écolo au Parti vert européen, elle devient l’une des secrétaires de la régionale Écolo du Brabant wallon en 2006. Au scrutin régional de juin 2009, en 2e position derrière Marcel Cheron, elle enlève le droit de siéger au Parlement wallon (3.867 vp), Écolo ayant progressé de 12,5% pour atteindre 23,5% et devenir le 2e parti de la circonscription de Nivelles derrière le MR.
Doyenne du groupe Écolo, elle devient parlementaire à la veille de ses 60 ans un peu par hasard, mais bien décidée à contribuer à la mise en place des demandes Écolo qui figurent dans la DPR. Le décret décumul wallon sera une des mesures phares, sans négliger le CoDT, la baisse du prix de l’électricité, le décret Climat et bien d’autres mesures s’inscrivant notamment dans le cadre du Plan Marshall 2.vert. Membre de la Commission de l’Économie, du Commerce extérieur et des Technologies, et de la Commission des Affaires intérieures et du Tourisme, elle a présidé le Comité « Mémoire et Démocratie ». Attentive au dossier relatif à la Commémoration du centenaire de la Grande Guerre et à la situation des sans-papiers, elle est intervenue dans les questions liées au tourisme en Wallonie – institutions, promotion, labels, hébergements, attractions touristiques, importance, etc. – déposant notamment une proposition de décret visant à instaurer un affichage d’informations alimentaires (teneur en graisse, sel, protéines…) des repas proposés dans les principales attractions touristiques.
Loin de l’euphorie de 2009, le scrutin régional du 25 mai 2014 se transforme en tsunami pour Écolo en Wallonie. Huitième candidate effective, poussant la liste, Marianne Saenen n’espérait pas être reconduite au Parlement wallon, mais en perdant plus de la moitié de ses électeurs, Écolo dégringole, redevient 4e parti, ne sauvant in extremis qu’une élue (Hélène Ryckmans) dans le Brabant wallon et cette élue, à Namur, n’aura même pas l’occasion de faire partie d’un groupe parlementaire, Écolo ne comptant que 4 députés wallons. Avec la moitié des voix de 2009, M. Saenen (1.638) achève cette courte expérience parlementaire et retrouve la vice-présidence de La Petite Jauce (asbl) et le secrétariat du SEL de Ramillies et du comité de soutien aux sans-papiers.

Centre d’archives privées de Wallonie, Institut Destrée, Revues de Presse -2014

Conseillère communale à Ramillies (1999-2009)
Député wallonne (2009-2014)

Marie Dewez - Paul Delforge, décembre 2014