Georges Theunis

Montegnée 28/02/1873, Bruxelles 4/01/1966

Au XXe siècle, Georges Theunis est le premier Wallon à accéder au rang de Premier ministre. À la tête d’une coalition formée de catholiques et de libéraux, il reste en fonction du 16 décembre 1921 au 13 mai 1925 et il sera rappelé entre novembre 1934 et février 1935, soit un total de 45 mois à la tête d’un gouvernement. Pourtant, quand il accède à cette fonction, cet ingénieur électricien n’était pas un parlementaire ; coopté au Sénat en avril 1925, il démissionne d’ailleurs de la Haute Assemblée en décembre 1926. Il est donc plutôt un technicien, fortement apprécié par le Parti catholique. En 1919, il représenta la Belgique au sein de la Commission des réparations et en novembre 1920, il hérita du portefeuille des Finances. En 1932, il se retrouva quelques semaines à la tête de la Défense nationale. Nommé Ministre d’État dès 1925, Georges Theunis est le gouverneur de la Banque nationale de Belgique en exil, de 1941 à 1944.

DEPOORTERE Yolande, Nouvelle Biographie nationale, 1999, t. V, p. 327-331
La Wallonie. Le Pays et les hommes (Histoire, Economie, Société), Bruxelles, t. II, p. 278
Histoire de la Wallonie, (dir. L. Genicot), Toulouse, Privat, 1973, p. 426

ministre (1920, 1932)
Premier ministre (1921-1925, 1934-1935)
sénateur coopté (1925-1926)
Ministre d’Etat (1925)

Paul Delforge, octobre 2011