Charline Van Snick

Liège 2/09/1990

En décrochant une médaille de bronze aux Jeux Olympiques de Londres, le 28 juillet 2012, Charline Van Snick entrait dans le cercle très fermé des élites olympiques ; à 21 ans, elle confirmait des prestations déjà fortement remarquées en catégorie juniors. En 2008, en effet, la judokate avait remporté la médaille de bronze aux championnats d’Europe, en Pologne, dans la catégorie des super-légers (moins de 48 kg). Cela lui avait valu de recevoir le Mérite sportif 2008 de la Communauté française en espoirs féminins, aux côtés de Justine Henin. L’année suivante, championne d’Europe Juniores, cinquième aux mondiaux Juniors, la représentante du Judo Ju Jitsu Club du Bushido Saive que préside son père (le fondateur du club en 1998), remporte les 8 premiers tournois mondiaux Juniors auxquels elle participe et c’est elle qui reçoit le Mérite sportif 2009, succédant à la tenniswomen. Du haut de son mètre 57, elle sera encore distinguée en 2011 et 2012 par la Fédération Wallonie-Bruxelles.
Bénéficiant de l’aide que la Communauté française réserve, via l’Adeps, aux élites sportives, Charline Van Snick confirme en effet son gros potentiel chez les « séniores », en décrochant une médaille de bronze à l’Euro 2010 de Vienne, son premier succès en Coupe du Monde à Sofia et en brillant dans les autres tournois tout au long des années 2010, 2011 et 2012. À la veille des Jeux Olympiques, elle s’est hissée au 4e rang mondial de la Coupe du monde et est vice-championne d’Europe. Diplômée de la Haute École de la province de Liège en Marketing, la judokate a Rio 2016 comme objectif et l’espoir d’une reconnaissance réelle en tant que sportive de très haut niveau. En septembre 2012, Charline Van Snick a reçu le titre de chevalier du Mérite wallon.

Centre d’archives privées de Wallonie, Institut Destrée, Revues de Presse
https://sites.google.com/site/charlinevansnick/home

Paul Delforge, septembre 2012