Pierre Wacquier

Tournai 14/09/1959

Député wallon : *2003-2004 ; 2004-2009

Infirmier hospitalier diplômé de l’École provinciale de Nursing de Tournai (1982), Pierre Wacquier exerce d’abord ce métier à Saint-Jean de Dieu à Leuze, devient délégué médical, puis infirmier au service d’Épidémiologie à l’Université libre de Bruxelles (1982-1989). Par la suite, il est engagé comme conseiller en assurances par P&V Assurances. En 1996, il prend la direction d’une agence P&V Assurances et en ouvre rapidement une seconde, avant d’en devenir l’administrateur délégué. En juin 2003, il doit en effet revoir son emploi du temps pour faire face à de nouveaux défis.
Entre-temps, militant de longue date au sein du parti socialiste dans son village de Laplaigne, Pierre Wacquier est devenu le président de l’Union socialiste communale de Brunehaut (1989-1991), puis a été désigné conseiller du CPAS à Brunehaut (1992-1994). Échevin des Affaires sociales d’abord (1995-2000), Premier échevin en charge de l’Enseignement, de l’Emploi et de la Jeunesse (2001-2005), il succède à Charles Picq comme bourgmestre, conformément à leur accord préalable, le 1er février 2005. Après les scrutins communaux d’octobre 2006 et 2012, confortant la majorité absolue du PS et un nombre de voix de préférence avec lequel aucun autre candidat ne peut rivaliser, il est confirmé dans ses fonctions maïorales.
Présent à différents scrutins depuis la fin des années nonante, le plus souvent comme suppléant, Pierre Wacquier hérite, en juin 2003, du siège d’Annick Saudoyer qui vient d’être élue députée fédérale. Il entre au Parlement wallon et à celui de la Communauté française à quelques mois seulement du prochain scrutin (juin 2003-juin 2004). Premier suppléant sur la liste du PS en Wallonie picarde en juin 2004, il bénéficie de la désignation de Rudy Demotte à des fonctions ministérielles pour occuper son siège au Parlement wallon et au Parlement de la Communauté française. Il est particulièrement attentif à l’amélioration des infrastructures scolaires et à l’implantation harmonieuse des éoliennes sur les territoires. Quatrième candidat effectif en juin 2009, il n’est pas réélu. Il n’est candidat ni au scrutin de 2010 ni à celui de 2014.
Administrateur de la Société de Logements du Haut-Escaut (2001-), de la Régie communale autonome (2011-) et de la Fondation rurale de Wallonie, il est entré au Conseil d'administration de l’IDETA en octobre 2009 et en est devenu d’emblée son président (décembre) et membre du comité de direction ; il contribue notamment  à l’installation de l’intercommunale dans ses tout nouveaux locaux, au cœur de Tournai (été 2014). En juillet 2013, il entre au Comité de direction de l’IPFH.

Centre d’archives privées de Wallonie, Institut Destrée, Revues de Presse 2009-2014
Cfr Encyclopédie du Mouvement wallon, Parlementaires et ministres de la Wallonie (1974-2009), t. IV, Namur, Institut Destrée, 2010, p. 561

conseiller communal de Brunehaut (1989-)
échevin (1995-2005)
député wallon (2003-2004, 2004-2009)
bourgmestre (2005-)

Paul Delforge, décembre 2014