Liliane Balfroid

Chevalier
(
2013
)

Née à Marchienne-au-Pont le 21 juillet 1936, Liliane Balfroid développe très jeune le goût de la lecture et dévore littéralement les livres. Cet amour des lettres l’oriente assez naturellement vers la carrière d’institutrice. Cette véritable vocation lui permettra de transmettre sa passion à des générations d’élèves.

Pour le grand public, son nom est principalement associé à la célèbre dictée qui, chaque année, contribue à mettre la langue française à l’honneur. Ce moment fort de la vie de milliers d’élèves de sixième primaire a débuté en 1987, année de l’admission à la retraite de la désormais célèbre « Madame Balfroid ». Lors du repas fêtant cet événement, un collègue lança l'idée d'un concours d'orthographe qui porterait son nom. Après deux ans, un peu moins de 100 élèves y participent.

En 1990, un syndicat de l'enseignement, ayant eu vent de ce défi lancé, proposa une participation élargie à l’ensemble de la Wallonie et de Bruxelles. Relayée par la presse à partir de 1996, la dictée prend alors une ampleur considérable, dépassant les frontières et attirant désormais des participants de France et du Luxembourg, ainsi que des néerlandophones. Elle réunit aujourd’hui quelque 25 000 élèves.

Devenue une véritable institution, la dictée du Balfroid s’est donc imposée comme un complément ludique et stimulant au travail des enseignants, tout en permettant aux élèves et à quelques personnalités de mesurer et de perfectionner leur niveau de connaissance de notre langue.

Le 12 septembre 2013, Liliane Balfroid est élevée au rang de chevalier du Mérite wallon.

Le fils de Mme Balfroid avec Rudy Demotte et Philippe Henry

Cette distinction m’honore autant que tous les enseignants qui s’impliquent depuis 26 ans déjà dans ma dictée. Grand merci à la Région wallonne.

Septembre 2013