Gabriel Ringlet

Officier
(
2012
)

Né le 16 avril 1944 à Clavier, Gabriel Ringlet est écrivain, poète et théologien. Prêtre catholique depuis 1970, il est également professeur émérite de journalisme et d'ethnologie de la presse à l'Université catholique de Louvain. Vice-recteur aux affaires étudiantes en 1988, il devient, en 2001, pro recteur aux affaires régionales et culturelles, fonction qu’il occupe jusqu’en 2008, date à laquelle il est admis à l'éméritat.

Son œuvre littéraire traite du journalisme, notamment son étude sur la presse locale Le mythe au milieu du village (1980), ou sur les annonces nécrologiques dans la presse (Ces chers disparus, 1992). Il est aussi l’auteur de livres d'inspiration spiritualiste destinés au grand public, et dont certains ont suscité la polémique : Éloge de la fragilité : l'actualité à fleur d'évangile (1990), Dialogue et liberté dans l'église : si l'épine enfantait l'épi (1995). En 1998, la parution de L'Évangile d'un libre penseur. Dieu serait-il laïque?, a donné lieu à de nombreux débats - dans lesquels il s'est investi lui-même, souvent en dialogue avec des personnalités laïques - et lui a valu le prix de littérature religieuse, en 1999.

Gabriel Ringlet figure également parmi les signataires du Manifeste pour la culture wallonne de 1983 aujourd’hui reconnu comme un jalon de l’affirmation de la conscience wallonne.  Il a été élu à l'Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique, le 8 novembre 2008.

Personnalité résolument progressiste, Gabriel Ringlet prône notamment le dialogue avec la laïcité, sans pour autant remettre en cause les dogmes ni son rôle de prêtre. Il prend régulièrement position dans les questions qui agitent la société wallonne, comme ce fut le cas très récemment lors de l’accueil de Michèle Martin au couvent des Clarisses de Malone.

Le 13 septembre 2012, Gabriel Ringlet est élevé au rang d’officier du Mérite wallon.

De grand cœur aux côtés d’une Wallonie chaleureuse et chantante, fier d’y être si heureusement enraciné ! Merci !

Septembre 2012