Lise Thiry

Commandeur
(
2011
)

Née le 5 février 1921 à Liège, Lise Thiry est la fille de Marcel Thiry, écrivain et sénateur du Rassemblement wallon. De cette ascendance, elle garde un profond attachement à l’idée wallonne. Après des études de médecine poursuivies à l’Université de Liège pendant la Seconde Guerre mondiale, elle est, en 1946, l’une des trois seules femmes diplômées sur un total de 140 étudiants.

Chercheuse à l’institut Pasteur de Bruxelles, elle se spécialise en virologie et microbiologie. En 1952, elle y créera le service de virologie. Elle est également cofondatrice du Groupe d'Étude pour une Réforme de la Médecine (GERM). Elle échoue à accéder à la direction de l'institut à cause d'un examen linguistique.

Professeur à l'Université libre de Bruxelles, Lise Thiry participe à la mise au point d’un dépistage du virus du sida. Elle est également présidente du Conseil scientifique de prévention du sida. A côté de cette brillante carrière scientifique, Lise Thiry entend également s’investir dans la société dans laquelle elle vit. Militante au sein du parti socialiste à partir de 1973, un de ses combats en tant que femme et en tant que médecin sera en faveur de la dépénalisation de l'avortement.

En 1985, elle est élue au Sénat et reçoit le titre de femme de l'année. Elle participera en 1990 à une commission chargée de l’évaluation des effets de la nouvelle Loi relative à l'interruption volontaire de grossesse dont elle est l’une des rédactrices. Militante en faveur des droits de l’homme, elle a été la marraine de Sémira Adamou, la jeune Nigérienne étouffée par les gendarmes belges chargés de son expulsion en 1998.

Lise Thiry participe alors à toutes les manifestations et apporte sa caution aux pétitions des associations de soutien aux illégaux. A ce titre, elle est invitée à siéger comme représentante d'ONG dans une des chambres de la commission de régularisation des étrangers en situation irrégulière, en 2000.

Dans son livre "Conversations avec des clandestins", sorti en 2002, elle rend compte du vécu des demandeurs d'asile au travers d’extraits de conversations et de débats réalisés au sein de cette commission.

Lise Thiry avec Jean-Marc Nollet et Rudy Demotte

L’injustice, les malheurs, il sont si irritants qu’ils vous empêchent de dormir, le soir.
Et puis, le lendemain, à cet éveil de l’aube si rafraîchissant, on dresse des plans pour la lutte.
En fin de course, … ce sera bien l’aube qui gagnera.

September 2011