Raymond Coumont

Paliseul 15/07/1944

 Permanent syndical CSC depuis les années 1970, Raymond Coumont a une double préoccupation, sociale et wallonne. Membre actif au sein de Rénovation wallonne, il est l’un des fondateurs de Wallonie-Fourons, asbl née en 1980, avec Robert Gillon (FGTB) et José Happart (Action fouronnaise). Partisan de solutions pragmatiques sans déroger à des principes élémentaires de défense sociale, R. Coumont réussit par exemple à convaincre les ouvriers des Sablières de Wauthier-Braine de reprendre une société condamné à la faillite. L’expérience d’autoproduction connaît un certain succès. Secrétaire de la CSC de la fédération Nivelles-Brabant wallon depuis les années 1980, Raymond Coumont doit notamment gérer un délicat dossier social dans le secteur de la grande distribution (1993-1995), puis surtout le dossier des Forges de Clabecq (1997-1998). De 2001 à 2009, il est nommé Secrétaire général de la Centrale nationale des employés (2001-2009). Président du comité wallon de la CSC, il représente la CSC lors des travaux du Groupe Wallonie-Bruxelles (2007-2008) et, à titre personnel, demeure attaché à la démarche du Manifeste pour la Culture wallonne. Membre du groupe du Manifeste, il plaide, avec Vandermeeren, pour un modèle fédéral belge reposant sur trois régions. En 2011, il reçoit le titre d’Officier du Mérite wallon.

Centre d’archives privées de Wallonie, Institut Destrée, Revues de presse

Paul Delforge, octobre 2011