Alexis Curvers

Liège 24/02/1906, Liège 07/02/1992

Après la Seconde Guerre mondiale, un voyage en Italie avec Marie Delcourt et le peintre Scauflaire (1946) inspire à Alexis Curvers son roman, Tempo di Roma : le coup de foudre d’un jeune homme du Nord pour la ville éternelle est une méditation sur la vie, sur l’homme, sur la civilisation, truffée de rebondissements, d’imprévus et d’humour. Refusé par une douzaine d’éditeurs, le livre s’impose d’emblée auprès du grand public lorsque Laffont prend le risque de l’éditer (1957). Prix Sainte Beuve (1957) et Grand Prix littéraire de Monaco (1960), Tempo di Roma qui a été adapté au cinéma par Denys de la Patellière en 1962, restera le seul coup de maître de cet enseignant formé aux études classiques à l’Université de Liège et qui avait perdu sa place de professeur de rhétorique au Lycée grec d’Alexandrie (1931-1932), en raison d’un article favorable aux objecteurs de conscience (1933).

Wallonie. Atouts et références d’une région, Namur, 2005
Histoire de la Wallonie, (dir. L. Genicot), Toulouse, Privat, 1973
DELFORGE Paul, Cent Wallons du Siècle, Liège, 1995
La Wallonie. Le Pays et les hommes (Arts, Lettres, Cultures), Bruxelles, t. III
La Wallonie. Le Pays et les hommes (Arts, Lettres, Cultures), Bruxelles, t. IV

Paul Delforge, octobre 2011