Yves du Monceau de Bergendal

Uccle 23/10/1922, Ottignies 27/07/2013

Député wallon : 1980-1981 ; 1985-1987

À l’issue de ses humanités classiques chez les Bénédictins de Maredsous, le jeune diplômé entreprend un vaste périple en France, Espagne, Maroc et Algérie... avant de suivre une formation à l’École militaire britannique de Sandhurst, pendant la Seconde Guerre mondiale. Engagé volontaire dans la Brigade Piron (1944), Yves du Monceau se lance dans le monde des affaires. Marié à une fille de François Vaxelaire, de la famille des fondateurs du " Bon Marché ", il est directeur et responsable de plusieurs sociétés de grande distribution et devient, dans les années septante, administrateur du groupe GB-Inno-BM.
Conseiller communal IC d’Ottignies (1953-1994), il siège six ans dans l’opposition, avant de renverser la coalition de gauche, PSB-PCB : le chef d’entreprise devient pour trente ans le maire de la « petite » commune brabançonne (1959-1989), dont il va faire le berceau de la nouvelle Université de Louvain. Sur le plateau de Lauzelle qu’il avait très tôt proposé, viendra se poser, le 1er février 1971, la première pierre de la seule nouvelle ville de Wallonie depuis longtemps. Ayant rapidement tiré les leçons du Walen buiten, il est considéré, avec Michel Woitrin et Mgr Massaux, comme le père de la nouvelle implantation universitaire d’Ottignies.
Premier maire d’Ottignies-Louvain-la-Neuve (suite à la fusion de 1976), Yves du Monceau est encore sénateur direct de l’arrondissement de Nivelles (1971-1974, 1977-1978), sénateur provincial (1979-1985) et député (1985-1987). De 1980 à 1987, il siège au Conseil régional wallon et au Conseil de la Communauté française. Persuadé de l’identité particulière du Brabant méridional, Yves du Monceau a été l’un des premiers parlementaires wallons à déposer officiellement une proposition de loi visant à créer une province du Brabant wallon (1973). Symboliquement, il achève son parcours politique avec un mandat de conseiller provincial du « vieux Brabant » (1991-1994). En septembre 2011, il reçoit le titre d’Officier du Mérite wallon.

Centre d’archives privées de Wallonie, Institut Destrée, Revues de Presse (2009-2014)
Cfr Encyclopédie du Mouvement wallon, Parlementaires et ministres de la Wallonie (1974-2009), t. IV, Namur, Institut Destrée, 2010, p. 223-224
Christian LAPORTE, Yves du Monceau, Bruxelles, Racine, 2012

conseiller communal d’Ottignies (1953-1994)
bourgmestre (1959-1989)
sénateur (1971-1974, 1977-1978)
sénateur provincial (1979-1985)
membre du Conseil régional wallon (1980-1981)
député (1985-1987)
membre du Conseil régional wallon (1985-1987)
conseiller provincial du Brabant (1991-1994)

Paul Delforge, décembre 2014