1616 : Création du collège jésuite anglais de Liège

1616 : Création du collège jésuite anglais de Liège

Persécutés après la Conspiration des Poudres, les Jésuites anglais trouvent refuge à Louvain, en 1613, dans un premier temps. Par la suite, ils sont une quarantaine à s’établir à Liège où ils ouvrent un noviciat, puis un collège, en 1616, au nord-ouest de la ville, non loin de la cathédrale Saint-Lambert. Réputé pour ses cours de mathématiques et d’astronomie – branches que les autres collèges jésuites du pays wallon négligent fortement – le collège des Jésuites anglais de Liège attire beaucoup de jeunes étudiants wallons, alors qu’à l’origine il était destiné à former les jeunes anglais en exil. Quand, en 1773, le pape dissout l’ordre des Jésuites, le prince-évêque Velbrück autorise la poursuite des activités des Jésuites anglais auprès desquels trouvent refuge les Compagnons chassés de la Provincia Gallo-Belgica. Après les événements de 1789, cependant, en application de la loi révolutionnaire française supprimant tous les ordres religieux, le collège anglais de Liège doit se résoudre à fermer ses portes (1792) et les compagnons retournent s’installer en Angleterre.
Le bâtiment qu’occupaient les Jésuites est réaffecté à diverses reprises au XIXe siècle (militaires, pompiers, hospices, etc.) et est surnommé l’Hôpital des Anglais à la fin du siècle. Après la fermeture en 1984 de l’établissement destiné aux démunis, il est entièrement rénové par la Région wallonne (1994) et affecté à des services administratifs régionaux.

 

Paul Delforge